ANALYSE

La formation externe comme garantie de haute réactivité
08 Decembre 2006

Les grandes SSII sont des habituées de la formation interne. Leur objectif : réaliser des transferts de compétences. La situation n'est pas toujours très différente chez les acteurs de taille plus modeste.

Premier constat, les SSII mettent en place un cursus interne en premier lieu dans l'optique de réaliser des transferts de compétences, notamment des collaborateurs plus expérimentés vers les plus jeunes.

"Nous proposons des cursus directement pris en charge par de nos consultants", explique Christelle Chappaz, DRH France de Devoteam. "Il peut s'agir par exemple de cours du soir présentiels hebdomadaires qui courent sur 6 à 8 semaines."

Parallèlement, une plate-forme de e-learning permet aux participants de retrouver leurs modules, mais aussi de partager leur expérience avec d'autres collaborateurs. Et Christelle Chappaz de souligner : "Au terme de ces sessions, nous finançons des certifications d'éditeurs ou d'organismes indépendants."

Dans la même logique, les formations internes de Devoteam peuvent être conçues pour accompagner l'évolution d'un salarié vers un autre métier. Au programme des sujets couverts : le référentiel de bonnes pratiques ITIL ou encore des connaissances en finance par exemple. "Nous sommes également en train d'élaborer un cursus d'architecte", confie la DRH.

La formation interne : un moyen de gérer les compétences rares

Assez naturellement, la démarche interne est aussi très prisée chez les acteurs positionnés sur des créneaux pour lesquels les compétences sont plus rares sur le marché de l'emploi.

Entrent dans ce cas de figure des prestataires de niche de taille un plus modeste, tel Team Partners Group - qui a choisi de conserver une expertise importante sur le terrain des gros systèmes (lire l'interview du 20/10/2006) - ou le cabinet de conseil CBL consulting, spécialiste du déploiement SAP.

"Nos compétences propres font notre force et notre crédibilité. D'où l'intérêt de les transmettre aux nouveaux venus", explique François Boulet fondateur et directeur associé de CBL consulting. "Grâce à cette approche, nous contribuons par ailleurs à renforcer le degré d'appartenance des salariés à la société. Ces formations se passent dans nos locaux, ce qui leur permet de les visiter et de voir le back-office" (lire l'interview du 20/10/2006).

Lorsqu'ils ne sont pas (ou peu) spécialisés, les prestataires de taille plus modeste ont plus souvent tendance que leurs concurrents plus importants à faire appel à des formateurs externes. Qu'en est-il sur ce point au sein des grandes SSII ?

La position de Devoteam dans ce domaine résume bien l'état d'esprit de la plupart d'entre elles. "Nous avons recours à des ressources externes quand nous voulons être réactifs par rapport à un besoin immédiat en compétences, techniques ou métier, visant à répondre à un projet client", explique la DRH France.

Mais chez Devoteam, entre formations externes et internes, la société informatique n'affiche pas de règles entièrement arrêtées. Ainsi, le groupe a récemment monté un parcours généraliste spécifique pour les jeunes diplômés, couvrant infrastructure et applicatif, qui associe formateurs internes et externes.

"En effet, nos consultants ne sont pas toujours disponibles, même pour des sujets plus généralistes", commente Christelle Chappaz, avant de préciser : "nous faisons également appel à des formateurs extérieurs pour accompagner nos consultants impliqués dans nos cursus internes, en matière de pédagogie."

 

Source : Antoine Crochet-Damais, JDN Solutions, le 21/11/2006




AB Consulting & bonneaud.net/// © 2005-2008 - Tous droits réservés
| Nous contacter | Plan du site | Informations légales